lundi 14 août 2017

Rocio, Joji Locatelli

Aujourd'hui, je vous présente un gilet d'été fini il y a déjà un mois et porté... deux fois. Et pourtant, il est joli et agréable, mais... Bon, je vous explique.

J'ai eu un gros coup de coeur pour ce modèle que je voulais tricoter dans une fingering verte de mon stock. J'ai changé d'avis en voyant que la créatrice préconisait de la lace, encouragée par mon homme qui n'aime pas du tout la couleur verte (mais il va falloir t'y faire, chéri, parce que je la tricote en automne). Il m'a même motivée à acheter de la laine, moi qui essaye de destasher ! 


En regardant les modèles déjà fait, j'ai eu un coup de coeur pour l'un d'eux, tricoté avec la lace de drops, d'une couleur violette à tomber. Ni une ni deux, je la commande. Quand je la reçois, je suis ravie : la couleur est vraiment, vraiment très belle, et la laine est bien douce, composée de bébé alpaga et de soie du mûrier, ça fait rêver !


Mais quand je commence à la tricoter... J'ai rapidement mal aux mains et qu'est-ce que les mailles glissent sur mes aiguilles en métal ! Tant pis, je continue, car j'aime vraiment le résultat. J'ai un peu de mal avec la dentelle cependant, et je fais plusieurs erreurs. Je tricote, je tricote, sans me poser de questions. Quand j'arrive aux emmanchures (le modèle se tricote du haut vers le bas), j'essaye fièrement mon ouvrage... Et là, c'est le drame. C'est beaucoup, beaucoup trop grand pour moi ! Qu'est-ce qui c'était passé ? Je n'avais pas fait d'échantillon, voilà mon erreur ! Je n'en fait jamais car je n'ai jamais eu ce genre de souci, mais là vraiment, j'aurais dû ! 


Je râle, je râle, puis je décide de tout détricoter et de faire un échantillon. De toute façon, j'avais des erreurs dans la dentelle et en plus je n'aimais pas trop le jersey envers, c'était l'occasion de rattraper tout ça. Mon échantillon avec des aiguilles 3,25 au lieu de 3,5 allait très bien, je suis repartie ! 


Le reste n'a pas posé de problèmes, si ce n'est que mes mailles glissaient toujours beaucoup et que le fil, très fin (vous allez me dire, c'est normal pour de la lace) se prenait dans la tirette de ma trousse quand il était dans mon sac. Résultat : le fil était tiré au plein milieu du tricot et je n'ai pas toujours réussi à le remettre correctement. 

Et en plus, au blocage, je ne sais pas trop comment j'ai fait mon compte mais un des côtés est plus long que l'autre, la loose ! Mais bon quand je bouge ou que je suis assise ça ne se voit pas.


Alors, pourquoi est-ce que je ne le porte pas plus souvent ? La couleur me ravit, le tissu est fluide et léger... Mais justement, le tout me semble un peu trop fragile, j'ai vraiment peur de l'abîmer. Et puis, le fait que je n'ai pas beaucoup eu de plaisir à le tricoter à cause du fil fuyant joue aussi. J'ai moins d'affection pour ce projet, vous comprenez ? 

3 commentaires:

  1. Rigolo à lire : bonne detente mais moins drôle pour qui tricote !! En ce moment je travaille un pull avec 2 fils drops (baby alpaga soie et kid mohair soie) :
    même petit ennui, glissent sur aiguilles métalliques ; si elles retenaient trop sur les aiguilles se seraient encore moins bien.
    De nos jours, je trouve qu'il faut acheter des aiguilles en fonction du fil, c'est malheureux à dire mais les aiguilles en vente en magasin ne valent plus rien.
    Encore un beau travail. Quel courage de redéfaire !!
    - hibiscus -

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sérieux, tu achètes des aiguilles en fonction des ouvrages ? Je suis très satisfaite de mes hiya hiya, et c'était la seule et unique fois où j'avais du mal à retenir mes mailles, mais je pense surtout que j'ai dû au fil très soyeux et donc glissant...

      Supprimer
    2. hiya hiya c'est le top aujourd'hui je crois.
      Alors je comprends !
      Je n'achète pas d'aiguilles à chaque fil différent, mais tout ce qu'on achète de nos jours ne vaut plus rien. - hibiscus -

      Supprimer