dimanche 16 septembre 2018

Thislte

Depuis quelques années (ça date d'au moins 2014), je traînais dans mon stock quelques pelotes de Sonora de Bergère de France, achetées pour faire un boléro pour moi... Mais j'avais vite abandonné car je trouvais le résultat plutôt moche. 


Le problème, c'est que l'échantillon de cette laine est assez particulier et donc ce n'est pas très facile de trouver un projet qui corresponde. Jusqu'à cet été où j'ai trouvé le Thistle de Lili comme tout, en plus j'avais un métrage tout pile bon pour une taille 4 ans, parfait pour ma puce cet automne !


Je l'ai donc commencé fin juillet dans le train pour un week-end entre copines à Carcassonne pour voir le concert de Julien Doré, d'ailleurs j'ai même appris à une fille à tricoter dans le train de nuit du retour, il y a deux rangs fait par cette inconnue fort sympathique ^^


Je l'ai fini deux semaines plus tard et depuis je cherchais la motivation pour coudre les boutons. Depuis hier soir c'est chose faite et je dois dire que j'en suis bien contente ! Ce sont des boutons trouvés par mon chéri chez Veritas et je dois dire qu'ils sont parfaits pour ce projet qui était un peu trop masculin de par la coupe et la couleur et qui devient un peu plus girly grâce à ce détail.


Sinon, la construction est plutôt sympa, c'est un bottom-up et je ne me souviens pas avoir rencontré de difficultés. J'ai juste oublié de faire une fausse couture (avec une maille envers) sur une des manches mais ça ne se voit pas donc ça ira.


Alors j'adore l'objet fini (surtout avec les boutons), et ma fille, dès qu'elle l'a vu, s'est écriée : '"je veux me mettre dans ce pull !" ce qui est plutôt bon signe, mais il faut le dire, je trouve quand même que ça lui fait une allure de camionneuse. Sans doute que l'association laine / projet n'était pas au top. Mais bon, elle a pas mal d'aisance pour jouer comme ça et puis elle ne le mettra qu'à la maison ou pour aller se promener ! J'ai envie de lui tricoter plein d'autres gilets qui eux seront plus ajustés... 


dimanche 2 septembre 2018

Plantain / Briac

Je me souviens encore de la fois où j'ai enfilé mon premier Plantain. C'était en 2014 , et ce fût une révélation. J'en avais déjà cousu quelques uns, des vêtements, mais c'était la première fois que j'enfilais une de mes cousettes et que je me sentais... moi.

Depuis, j'en ai cousu pas mal. Et le peu de fois où ce modèle m'a déçue, c'est quand j'ai choisi du jersey trop fin. Mais ça reste un basique de ma garde robe d'hiver!


Alors ici, quand j'ai voulu me coudre un petit haut vite fait bien fait, j'ai décidé de repartir sur ce patron. Cependant, et depuis que ma fille est née, je reproche à ces tee-shirts un trop grand décolleté, surtout quand je la porte dans mes bras et que ça tire un peu sur le tissu.

Mais, puisque j'ai fait l'acquisition du merveilleux livre Coudre le stretch, je savais que je pouvais remédier à ce problème de décolleté assez facilement. Surtout que j'avais déjà cousu un Briac à encolure ronde dégagée il y a quelques mois.


J'ai donc superposé les deux patrons pour un décalquer un nouveau : le bas du tee-shirt, en-dessous des emmanchures, est donc un Plantain et au-dessus c'est un Briac, tout simplement.

Le tout à été coupé et cousu en une heure ou deux, et je suis ravie. J'avais trouvé le tissu chez Sammtex à Tournai il y a quelques semaines. De plus, j'en avais pris assez pour coudre aussi quelque chose dedans pour ma poulette. Et vu le métrage qu'il me reste, ce sera une petite robe froncée pour cet automne!


Ceci dit, en voyant les photos, je trouve qu'il y a un problème à l'encolure... C'est bien dommage, je ne comprends pas comment ça se fait !

Bon, c'était la dernière cousettes d'été, sauf si j'arrive à arranger les emmanchures de mon Aldaia mais je ne vous cache pas que ça me gonfle.

Sinon, je me mets en mode garde-robe d'automne - hiver ! Et puis il va falloir que j'accélère mon rendement tricot aussi, parce que j'ai plein d'envies !


dimanche 26 août 2018

Meandering vines shawl

La semaine passée, c'était les derniers jours que miss M passait chez sa gardienne avant l'entrée à l'école.

Et cette gardienne, elle est juste formidable. J'ai eu une totale confiance en elle et j'ai vu ma fille découvrir plein d'activités là-bas...

Alors, je voulais la remercier, faire quelque chose pour elle. Et s'il y a bien une chose que je sais faire, c'est tricoter.


Bon, puisque c'est une surprise, un pull ou gilet était hors de question, je n'allais pas lui demander sa taille de vêtements et encore moins essayer de deviner au risque de me tromper lourdement. Un accessoire donc. À priori, un châle conviendrait, mais quelle forme lui plairait ? Entre triangulaire et en demi lune, sans compter toutes les formes originales voire bizarroïdes de ces dernières années, je voulais être sûre que ça lui plairait.


Je suis donc partie sur une étole rectangulaire, ce qui je pense s'adapte le plus facilement avec n'importe quelle garde-robe.

Je l'ai souvent vue avec un polaire bordeaux, c'est donc sur cette couleur que je suis partie. Ça tombe bien, il me restait deux pelotes de Holstgarn coast coloris cassis de mon pull Windswept. En plus c'est une laine qui passe en machine et qui est assez légère donc qu'elle pourra mettre sur son cou pendant les fraîches soirées de fin d'été.


J'ai assez rapidement trouvé le modèle, le Meandering vines shawl. Je l'ai tricoté en un peu plus d'un mois, surtout en juin, et je l'ai seulement bloqué la semaine passée... et quelle révélation! La dentelle est juste splendide. Si belle que je vais en faire un deuxième, mais pour moi cette fois.

En plus, à tricoter, c'est assez sympa. On répète le même motif tout le temps et à la toute fin j'en avais un peu marre mais c'est aussi parce que je n'arrivais pas à visualiser le résultat final.


Ce qui est bien aussi c'est que l'étole est tricotée en deux parties égales (presque une pelote chacune) puis jointes au milieu par un grafting, ce qui fait que chaque extrémité est un rang de montage et donne ce très bel effet ondulé.

Maintenant tout ce que j'espère c'est que ça lui plaira...

dimanche 12 août 2018

Frasier fir socks

Je ne vais rien vous apprendre, ces dernières semaines, il a fait chaud, trop chaud. Le temps idéal pour tricoter des chaussettes !

Non, en fait pas vraiment, mais même par cette chaleur je ne peux pas m'asseoir sans tricoter, ce qui horrifie mes collègues. Mais bon, il faut quand même savoir s'adapter, alors je travaille du coton ou de la laine très fine, or je trouve que la laine à chaussettes convient bien dans ce cas.


Après avoir tricoté mon sublime cardigan Mystiaire, il me restait pas mal de Hedgehog fibers sock coloris Concrete. Une laine que j'avais adoré tricoter, une couleur qui me rend toute chose... Alors, plutôt que de la laisser croupir en espérant un jour l'intégrer dans un projet, j'ai décidé de la transformer en chaussettes. Les photos ne rendent pas justice à cette couleur toute en nuance, avec des pointes de rose...


Au début, je me suis dit que la couleur se suffisait à elle-même et je suis partie sur des vanilla socks en commençant par la cheville. Mais je traînait, ce projet ne me motivait pas... Alors j'ai tout défait et commencé les Frasier fir socks, qui se commencent par la pointe. Et bien, magie ! En une soirée j'ai tricoté la même quantité de laine qu'en une semaine auparavant.


Trouvant que mes précédentes chaussettes sont toutes un poil trop larges, j'ai décidé de partir sur 60 mailles au lieu de 64 avec des aiguilles 2,5 et c'est parfait.

Je les ai tricotées assez rapidement, une dizaine de jours, mais maintenant elles sont rangées en attendant l'hiver.

Pour les aspects techniques du montage et du rabattage des mailles, je me suis aidée des excellentes vidéos de Tricot et stitch, dans la catégorie la boîte à outils cho7 sur sa chaîne YouTube.


Bon, maintenant il ne me reste plus que 40 m de laine, je ne sais donc plus rien faire avec, même pas des chaussettes pour pa fille, ce qui est dommage car elle m'en réclame ! Donc si l'une de vous est intéressée pour avoir le reste pour une Memory blanket ou autre, n'hésitez pas à me contacter!

dimanche 5 août 2018

Petits shorts

Ma fille aime porter des shorts. Tous les jours. Bon, elle porte peut-être une jupe par semaine, mais si elle a le choix, c'est un short. Du coup je lui en ai cousu trois de plus pour éviter d'avoir à faire une lessive tous les deux jours.



J'ai utilisé deux modèles : le premier, le short Hanaé d'esprit kimono pour les petits. En taille 36 mois, il nécessite peu de tissu et j'ai donc pu utiliser une chute de sa robe et upcycler un haut que je ne mets plus.


Ce modèle est très facile à  coudre, il est mignon et la taille élastiquée est très pratique pour ma fille. Deux bémols cependant : d'abord, il vaut mieux calculer soi-même les mesures de l'élastique. Mais je ne me suis pas faite avoir car j'avais déjà eu le coup pour la jupe Anzu.

Ensuite, je trouve que la finition de la ceinture n'est pas tip top. Mais bon, elle les porte avec un tee-shirt au-dessus donc ça ne se voit pas et ça reste mignon, très facile à coudre et pratique.


Pour le troisième short, j'ai voulu faire quelque chose de plus soigné. J'ai longtemps cherché après un patron qui me conviendrait et j'ai jeté mon dévolu sur le magazine Ottobre, malheureusement il ne se trouvait déjà plus en librairie quand je me suis décidée. Après moultes recherches, je l'ai trouvé à Bruxelles... mais en espagnol.


Bon, il n'y a pas trente-six mille manières de coudre un short, j'ai décidé que je pouvais me passer d'instructions, l'important étant d'avoir un patron qui taillait correctement. Et effectivement je m'en suis sortie, mais il y a plusieurs autres modèles plus complexes qui me plaisent dans ce magazine et là ce sera une autre paire de manches pour les coudre.


Je me suis donc aidée du livre Casual wear hommes avec son patron de jeans et de mon encyclopédie Burda et tout s'est très bien passé. Je n'ai pas mis les poches arrière ni la fermeture éclair de la braguette. J'ai juste mis une pression jean pour fermer le short et c'est très joli comme ça. En plus, comme elle apprend à aller sur le petit pot, j'ai trouvé plus judicieux d'installer une ouverture simple pour ses petits doigts.


Le tissu vient de chez Veritas, un véritable coup de coeur. Ils vendent de tous petits coupons dans lequel j'ai tout juste coupé ce short taille 98 ou 104 cm, je ne me souviens plus.

Je suis absolument ravie de ce short, je trouve qu'il est élégant, avec des finitions soignées, très mignon, parfait quoi... Pour l'année prochaine. Parce que pour l'instant, il est quand même fort large pour Melle M et il lui tombe sur les hanches. Mais bon, il vaut mieux trop grand que trop petit, surtout qu'il lui ira parfaitement à un moment ou à un autre, il suffit d'un peu de patience !


Et maintenant, j'ai décidé de lui coudre son cartable pour sa rentrée en maternelle... Pourvu que j'y arrive ! Au pire, il reste toujours les magasins mais ça me ferait quand même bien plaisir qu'elle aie un petit cartable unique, facile à repérer, cousu par sa maman... En plus, j'ai déjà des tissus qui seraient parfait pour ça ! La suite au prochain numéro...

lundi 30 juillet 2018

Harry Potter giant sampler 3/9

Pour cette section, ce sont les deux premiers livres de la saga qui sont mis à l'honneur.

Sur une première ligne, on trouve huit pièces d'échec ainsi que la pierre philosophale, plus quelques décorations envoûtantes.


Pour la deuxième ligne, on retrouve le basilic (le serpent, pas l'épice), Mimi Geignarde, Drago Malefoy, Tom Jedusor et son journal, Dobby et sa chaussette.

Enfin, autour, il y a un hibou brun et une chouette blanche qui vu leur air solennel sont sans doute de dignes employés de la Gazette du sorcier. Mais aussi Trevor, le crapaud de Neville, et un pull avec un R dessus. Sans doute celui de Ron, tricoté par sa maman. Mais dans mes souvenirs le pull était violet, pas rouge.


J'aime toujours autant broder ce projet, je trouve Dobby particulièrement mignon.

Je me suis abonnée à un compte Instagram, Samxstitch, qui fait aussi ce projet mais avec de nombreuses modifications plus jolies et créatives les unes que les autres. Pour cette section, elle a notamment brodé Touffu le chien à trois têtes et Aragog l'araignée géante, tous deux avec une très bonne bouille !


Même si je suis incapable de faire ce genre de modification sans grille, je trouve que c'est pour ça que le point de croix est génial. Finalement, on peut toit représenter avec cette technique !

D'ailleurs, dur Cloudsfactory (les créateurs de ce patron), ils viennent de sortir une grille géante sur les princesses Disney, j'ai trop envie de la faire !

dimanche 22 juillet 2018

Jeans homme

S'il y a bien un incontournable dans la garde robe du barbu, c'est le jeans. Seulement ce n'est pas facile du tout d'en trouver un qui lui convienne parfaitement, et ce, même dans le commerce.

J'avais déjà essayé de lui en coudre avec un hors-série knipmode, puis avec celui de Casual wear hommes et enfin le 101 de 1083. A chaque fois, il y avait quelque chose qui n'allait pas (en général la fourche dos trop courte). J'avais beau essayer de faire des modifications, je ne m'en sortais pas. Et c'était d'autant plus rageant qu'un jeans, ça prend quand même beaucoup de temps et d'énergie.


L'année passée, dépitée, je lui avais annoncé que je renonçais et qu'on allait lui en acheter... On a trouvé, du premier coup, deux jeans en solde chez H&M qui lui allaient comme un gant. Ce qui m'a conforté dans l'idée que je ne tenterais plus l'aventure du jeans.

Puis, au mois de juin, ces deux jeans craquent. Tous les deux au même endroit, sur la fesse droite, allez savoir pourquoi. Pourtant il n'a pas la fesse particulièrement râpeuse... Et là je me suis dit que j'étais prête pour faire un dernier essai. Pour l'instant il vit en bermuda donc il n'y a aucune pression. Ensuite, j'ai sous la main le patron parfait pour lui... il faut juste que je découse un de ces jeans. Bon, certes, c'est pénible, mais ça en vaudrait le peine, non ?


C'est donc ce que j'ai fait. J'ai décousu juste ce qu'il fallait pour pouvoir recopier un patron. Au début, je voulais acheter du jeans chez Les tissus bios d'Amandine mais le barbu m'a conseillé d'attendre et de commencer avec un jeans moins cher, que nous avons trouvé chez Sammtex à Tournai.

Et on a bien fait parce que même si ce jeans est tout à fait portable, il y a des choses à améliorer. Enfin, une chose : il est trop étroit au niveau des hanches. Le barbu sait le fermer mais c'est trop moulant, ce qui en plus déforme la braguette. Ce n'est pas grave, pour les prochains j'élargirais à chaque fois un petit peu plus jusqu'à réussir le jeans parfait. Et puis, j'ai un peu cafouillé au niveau des marges de couture des poches ce qui fait que ce n'est pas très beau mais c'est facilement modifiable pour le prochain. En attendant il devra mettre des chemises pour cacher la braguette. Sinon, tout le reste du patron est parfait, la fourche dos, l'ajustement au niveau des jambes...


D'un point de vue technique, je dois encore m'améliorer quant à la pose de la braguette et de la ceinture. Mais pour ça il faut s'entraîner... Un jour j'y arriverais sans aucun souci. Déjà je suis assez fière de moi parce que j'ai suivi pour la construction de ce pantalon les instructions du livre Casual wear hommes mais je n'arrivais pas à comprendre comment faire la braguette. Et bien en regardant mes précédents essais j'ai réussi à retomber sur mes pattes, toute seule comme une grande !


Je l'ai cousu en une semaine, en le divisant par étapes. J'avais prévu une matinée rien que pour la braguette, comme ça je ne me mettais pas la pression, une chose à la fois !

J'ai prévu de lui en recoudre un en septembre, et d'ici là je vais faire des projets moins compliqués : tee-shirts, robes, shorts...