samedi 26 avril 2014

Des hiboux dans l'atelier

Horreur, malheur, cette semaine, je n'ai rien à vous montrer. En tout cas, ni projet tricot, ni projet couture. Mais cette semaine, j'ai travaillé sur quelque chose d'important : j'ai organisé mon petit coin couture. Mais avant de vous en parler, je voudrais vous présenter mes nouveaux copains :


Depuis que j'ai commencé à tricoter en anglais, et en général des modèles qui se tricotent sans couture, je me suis rendue compte que j'aurai besoin de beaucoup de marque-mailles. J'en avais déjà fabriqué cinq comme expliqué ici, et en voici cinq autres. J'adore ces petits hiboux, j'ai totalement craqué pour eux ! Et j'aime bien l'idée d'avoir des marque-mailles dépareillés, à choisir selon son humeur... 

Et maintenant, entrons dans le vif du sujet : mon petit coin couture. Comme beaucoup d'entre vous, je n'ai pas de pièce consacrée à ma passion (même si j'en rêve !). Jusqu'à présent, mon nécessaire s'invitait partout dans l'appartement : la salle à manger, le salon, la chambre... Ce n'était pas très pratique et surtout qu'est-ce que ça prend comme place, c'est fou ! 

Je couds sur la table à manger : du coup, il faut vraiment que je m'oblige à ranger machine et table à repasser dès que j'ai fini. Mais pour le reste des fournitures ?


J'ai viré tous les bibelots inutiles de la bibliothèque et je me suis installée, tiens ! En haut à gauche : mes pelotes en stock, puis mon "panier à tricot" avec mes projets en cours, et enfin un grand sac dans lequel j'ai fourré tous mes tissus en stock. J'évite d'accumuler, et c'est tant mieux ! Derrière, j'ai casé mes rouleaux de papier de coupe.

En dessous, deux bocaux en verre pour mes bobines et mes boutons, et une boîte à biscuit allègrement vidée pour mettre toutes les fournitures dont je vais avoir besoin assez vite : biais, élastiques... Et enfin, mes patrons : livres, magazines rangés dans une jolie boîte.


Sur l'étagère du dessous, devant les bouquins de mon copain, ma boîte à canette, ma pochette à aiguilles, et surtout ma vraie boîte à couture, où il y a mon nécessaire indispensable : ciseaux, mètre-ruban, épingles...

Emilienne, mon fidèle mannequin, se trouve juste à côté.


Et dans cette adorable boîte trouvée il y a quelques mois chez Casa (je crois), le matériel dont je n'ai pas besoin dans l'immédiat. Je l'ai rangée dans ma table basse qui comporte des casiers. 

Je sais que ce n'est pas facile de s'organiser quand on vit dans un petit appartement et qu'on a une passion aussi dévorante (autant en temps qu'en espace) que la couture, mais finalement je n'ai eu besoin que d'une seule petite étagère pour mettre tout ce dont j'avais besoin ! 

Maintenant, je vous avoue que je rêve d'avoir un jour une pièce consacrée à ça, mais est-ce que ce ne serait pas une tentation à l'accumulation ? Mystère et boule de gomme.

6 commentaires:

  1. Super mignons en effet ces marque-mailles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'ai trouvé les perles chez Veritas, si ça t'intéresse

      Supprimer
  2. Des anneaux marqueurs, quelle bonne idée! Il faut vraiment que je pense à m'en faire, ou à en acheter, parce que mes bouts de laine, ce n'est pas génial :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste super pratique... Surtout s'ils sont un peu dépareillés : ici j'ai noté que je devais faire des augmentations autour de mes hiboux (au lieu de marquer en-dessous du bras), c'est plus visuel, surtout si t'as plein de marqueurs dans ton tricot ^^

      Supprimer
  3. au risque de paraître un peu bête mais tant pis un marque maille c'est quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un genre de repère qu'on met pour ne plus avoir à réfléchir ^^ Par exemple, tu as un point fantaisie en plein milieu de ton jersey : et bien tu places sur ton aiguille un marque-maille à chaque extrémité du point fantaisie, pour te rappeler que tu dois faire attention ici... C'est très pratique !

      Supprimer